La libre circulation de l’énergie vitale dans les lieux de vie est indispensable au bien-être. Les entraves à cette libre circulation sont nombreuses et variées. De la plus connue d’entre elles (vivre sous une ligne à haute tension) aux plus subtiles (mémoires des murs), un cumul de phénomènes potentiellement nuisibles peuvent perturber notre équilibre et notre capacité à gérer notre santé et notre confort quotidien.On qualifie ces phénomènes de « géopathogènes ».


Nous travaillons dans des lieux situés dans des zones d’activité (centre ville, zones commerciales ou industrielles…) remplies de carrefours (perte d’énergie), d’antennes relais... Ces perturbateurs génèrent des troubles physique ou psychologique plus ou moins graves selon les personnes : pertes de mémoire, de concentration, voire vertiges et nausées pour les plus électro-sensibles d’entre nous.

Nous sommes très inégaux face à ces phénomènes géopathogènes. En effet, certaines personnes vont les supporter – voire les ignorer sincèrement - alors que d’autres vont tomber gravement malade. L’explication de ces différences de tolérance réside souvent dans notre vécu et dans les résonances que ces agents géopathogènes entrainent chez chacun d’entre nous.

Il semblerait que face à la multiplication des antennes, au déploiement des compteurs Linky, et à la 4G (la 5G arrive dans les grandes villes), nous soyons de plus en plus sensibles à ces perturbateurs sans le savoir. Ils agissent comme autant de gouttes d'eau qui font déborder notre sensation d'épuisement. Le sommeil n'est plus réparateur alors que les perturbateurs sont toujours plus nombreux. Les hôpitaux sont pleins de patients souffrant de pathologies nouvelles ou inconnues.

Il est possible d'adapter nos lieux de vie grâce à un bilan géobio sérieux.



La géobiologie


Cette science permet de détecter et de corriger les déséquilibres énergétiques (failles, cours d’eau, réseaux cosmo-telluriques, lignes à haute tension, présence de métaux…) issus de l'homme et/ou de son environnement.

Les causes des soucis rencontrés peuvent être d'origine naturelle (présence d'un gaz en sous-sol...), ou humaines (présence d'un poste électrique à proximité, d'antenne relais, de compteur LINKY...).

Le géobiologue utilise selon ses affinités personnelles soit une antenne de Lecher (une règle graduée reliée à une antenne qui met en relation un émetteur et un récepteur), soit des outils de mesure et de détection électroniques.

L’antenne de Lecher est associée à une règle dont les graduations permettent d’accéder avec précisions aux informations concernant les champs électro-magnétiques d’un lieu et/ou d’une personne.


Pour ma part, j'utilise l'antenne qui donne d'excellentes informations et ne crée aucune perturbation supplémentaire du fait de sa présence plus neutre qu'un appareil électronique.


Il est important de noter qu'une analyse en géobiologie va entraîner des modifications sur le lieu qui ne seront durables et vraiment efficaces que si elle est complétée par une correction du lieu.

La pose de quelques cailloux ou objets de couleur spécifiques peut être suffisante, mais il se peut aussi qu'il faille libérer des entités, et autres phénomènes dits para-normaux avec une correction plus poussée qui sera faite à distance.



Le Feng Shui


Cet art du mieux vivre dans son espace permet d’affiner la recherche des causes d'un problème et de corriger les déséquilibres trouvés à l’aide de pierres, de couleurs, de dessins, d’aménagements…On comprend mieux avec le Feng Shui ce qui nous attire dans les lieux où nous vivons ou travaillons.

Les principes de base du Feng Shui sont des principes que l'on attribue généralement au bon sens. Faire le tri tous les ans et se débarrasser de tout ce qui n'est plus vraiment utile, ranger et nettoyer un lieu régulièrement, ne pas mettre à côté dans la cuisine l'eau et le feu (le four à côté du réfrigérateur ou de l'évier), éviter de mettre sa tête de lit sur le mur mitoyen avec la douche, ou les appareils électriques...

Et pour aller plus loin, le Pa Kua qui est la boussole utilisée en Feng Shui, donne des indications sur la nécessité de "soigner" plus ou moins telle ou telle partie de la maison.



Quelques exemples pour mieux comprendre la nécessité de « soigner » ses lieux de vie


  • Vous ou Bébé ne dormez pas bien : On va vérifier si le lit est correctement placé, et s’il n’y a pas de « veine » d’eau ou un autre aspect géopathogène qui entrave le repos dans la chambre. Nous vivons entre un tiers et un quart de notre vie dans notre chambre, il est donc essentiel de veiller à ce qu’elle soit un lieu de ressourcement.
  • Certaines pièces sont toujours en désordre : On va vérifier que le « Chi » (qui signifie énergie en mouvement) circule librement et ne s’échappe pas par une succession de portes alignées, ou par un escalier au centre d’une pièce ou encore par un miroir placé en face d’une fenêtre. En effet lorsque chaque pièce reçoit l'énergie nécessaire, on aime y séjourner et par conséquent, on est plus attentif à l'ordre qui y règne.
  • Depuis que vous vivez dans ce lieu, vous êtes toujours malade : On cherche à détecter en géobiologie des zones où l’on cumule faille, eau et réseaux cosmo-tellurique, puis on recherche ensemble la meilleure solution pour que cet endroit soit « neutralisé » car il devient par le cumul hautement pathogène.



Personnaliser une analyse géobiologique grâce à la kinésiologie ou la bio-énergie.


La plupart d’entre nous ressentons ces nuisances sans vraiment le savoir et nous les gérons en nous disant que c’est normal d’avoir toujours mal à cet endroit et que peut-être cela passera, ou alors l’entourage qui ne ressent pas les nuisances avec la même intensité parvient à nous convaincre que l’on en fait trop et qu’il n’y a pas de sujet.


Pour comprendre cette inégalité entre nous, il faut comprendre que le corps humain est comme une antenne. Nous sommes reliés aux champs électriques qui circulent dans l’air depuis le cosmos et aux champs magnétiques qui circulent sur et sous terre. Au fil de nos vies, nous captons quantité d’informations par tous nos sens connus (vue, ouïe, toucher, goût,  odorat)  mais aussi par notre vécu et le vécu de nos aïeux dont les mémoires circulent dans nos veines. 


Notre vécu, ce sont nos blessures émotionnelles ou physiques qui vont nécessiter une réparation psychologique ou physique. Le problème survient lorsqu’une résonance s’installe entre une blessure personnelle et un phénomène géopathogène.


Par exemple :

  • Je dois réparer une dent. Le matériau utilisé (métal, composite, céramique) peut entrer en résonance avec un lieu qui contiendrait un matériau incompatible  comme du minerai de fer en sous sol = le cumul entre ma couronne et le minerai engendre un excès de métal qui lui-même déséquilibre tout mon système énergétique.
  • Je suis spontanément attiré.e par l’eau. Or j’habite à proximité d’un poste électrique : Il y aura conflit entre l’eau (qui m’anime) et le feu (du courant électrique).


On comprend mieux ainsi à quel point il est important de relier les disciplines d’équilibration du corps (kinésiologie, bio-énergie, énergétique chinoise, Reiki…) avec les disciplines d’équilibration des lieux (Géobiologie et Feng Shui).



INFORMATION IMPORTANTE : Une analyse de vos lieux de vie prend du temps (au moins 5 heures pour une analyse géobio simple d'un petit lieu < 50 mètres carrés, et plus de quinze heures pour une analyse géobio et Feng Shui d'une maison de 150 mètres carrés sur un terrain de 2000 mètres carré). Les tarifs proposés sont calculés au plus juste pour que ce soit à la fois possible pour le client et raisonnable pour le/la géobiologue.

Possibilité de règlement sur plusieurs échéances.




Pour tout renseignement laissez un message sur le mobile au External link opens in new tab or window06 12 17 46 61